.

Un projet ambitieux pour les mangroves de Madagascar

Le WWF a pour ambition de replanter la mangrove de Madagascar qui se trouve dans un état inquiétant. En effet, depuis quelques années, cet ensemble végétatif a perdu 10 % de sa surface à cause de la montée des eaux de la mer et du réchauffement climatique.

Qu'est-ce qu'une mangrove ?

Pour rappel, la mangrove est un ensemble de végétations qui se développent au sein de la vase littorale. Elle est composée particulièrement de palétuviers et d'une forĂȘt souvent impénétrable qui sert de refuge à de nombreuses espèces de faune et de flore. Pour visiter la mangrove, il faut longer la rivière ou le fleuve qui borde le littoral.

Un patrimoine naturel à découvrir

Madagascar abrite 330000ha de mangroves établies à l'est et à l'ouest. 5000ha sont visibles à l'est et les restes sont toutes à l'ouest et au sud. C'est donc une richesse naturelle qui nécessite une protection particulière. La mangrove est non seulement une attraction touristique mais elle joue aussi un rôle d'élément protecteur en cas de catastrophes naturelles. La mangrove est effectivement réputée pour atténuer la force des vagues et du vent en cas de forte tempête et de cyclone. Elle sécurise les villages alentours grâce à sa forêt dense et impénétrable. D'autre part, elle forme aussi une grande source de carbone qui assure les besoins de la population.

Lors d'une escapade aux bords d'une mangrove à l'ouest et au sud-ouest de Madagascar, on peut découvrir « l'or rose malgache ». Cette appellation a été créée à cause de la grande concentration de poissons, de crevettes et de crabes au coeur de ces mangroves. Ces animaux mettent bas leur portée au milieu de cette végétation entourée d'eau stagnante. Des rapaces et des aigles de mer appelés pygargues habitent également dans les mangroves.

Préserver les mangroves de Madagascar

Avec toutes ces richesses qu'on ne trouve pas ailleurs, il est normal que le WWF se lance dans la replantation des mangroves. Il est important de préserver cette nature luxuriante, non seulement pour protéger la flore et la faune qui s'y logent mais surtout pour défendre l'état naturel du lieu. Ce projet ne concerne pas seulement les mangroves de l'ouest mais aussi celles de l'est et du sud-ouest.

Il faut signaler que le développement des mangroves améliore la vie des pĂȘcheurs. Il garantit la survie de plusieurs espèces végétales qui ne sont à l'aise qu'au sein de cet environnement marécageux, vaseux et parfois sans oxygène.

Retour

Le bar





Le bar

Informations utiles

La saison touristique commence 15 Avril et 30 Novembre, pendant la saison des pluies la route est inaccessible.

Pour la visite, n´oubliez pas vos torches, vos chaussures de randonnées, lunettes, écran solaires et chapeau.

Le service de TPE (TERMINAL DE PAIEMENT ELECTRONIQUE) n´est pas encore accessible à Bekopaka, l´utilisation des cartes bancaires s´arrête à Morondava.

Taux de change

- 1€ ≈ 3 000 Ariary
- 1$ ≈ 2 000 Ariary

.
.